Magazine

December 15th, 2020

L’OBO « pur » et l’OBO classique : quelles différences ?

L’OBO « pur » et l’OBO classique : quelles différences ?

Généralement, la mise en place d’un OBO suppose que le dirigeant-actionnaire s’associe à un investisseur financier afin qu’il puisse recevoir des fonds et contracter l’emprunt nécessaire au rachat de la société. Cependant il existe différents montages possibles : l’OBO « pur » et l’OBO classique.

C’est le moment de faire un flashback sur notre article dédié à l’OBO et ses avantages pour ceux qui s’y ont passés à côté ! Prêts pour la suite ?  ;)

L’OBO “pur”

Dans ce montage, les investisseurs financiers en capital n’interviennent pas. Et l’opération se déroule en deux temps :

1.Dans un premier temps, le dirigeant d’entreprise crée la holding de rachat, en lui apportant 50% des titres de la société d’exploitation ;

2.Dans un second temps, la holding s’endette auprès d’un établissement bancaire pour pouvoir disposer des ressources nécessaires au rachat des 50% restant des parts détenues par le dirigeant.

En voici l’illustration en schémas :

L’OBO classique

Ce montage va utiliser les ressources financières du private equity. L’opération se déroule en trois temps : 

1.Dans un premier temps, le dirigeant d’entreprise crée la holding de rachat en apportant des titres de la société d’exploitation ;

2.Puis dans un second temps il fait entrer au capital de la holding des fonds d’investissement ainsi que le management cadre, pour l’accompagner dans la poursuite du développement de la société ;

3.Enfin, la holding s’endette pour racheter les titres que détient le dirigeant.

En voici l’illustration en schémas :

Comment financer une opération OBO ?

Si le dirigeant alimente le capital de la holding avec celui de l’entreprise cible, il est aussi nécessaire de recourir à un financement extérieur.

L’OBO va donc s’appuyer sur diverses contributions, telles que :

> Les titres du dirigeant-propriétaire et parfois les apports d’investisseurs tiers pour alimenter les fonds propres de la holding ;

> La dette senior, un prêt bancaire à moyen terme entre 5 à 7 ans ;

> La dette mezzanine, un prêt subordonné apporté par des sociétés de capital investissement, des institutions dites « mezzaneurs » ou des banques, et dont l’échéance varie entre 7 et 15 ans ;

> Un prêt relais à très court terme pour recourir à la technique de « Debt Push Down », qui permet de transférer une partie de la dette de la holding à la société cible ;

> La dette obligataire, lorsque la société cible a une situation financière saine.

Bien s’entourer pour réussir son OBO !

Vous l’avez compris L'OBO est un montage juridico-financier qui n’est pas sans risques. Certes c’est un super dispositif mais qu’il demande une vigilance toute particulière dans la prévention des risques d’endettement.

Si vous souhaitez faire un diagnostic gratuit, contactez-nous !

Kray/Co

COPYRIGHT - THE KRAY COMPANY / 2021

4 Place de l'Opéra, 75002 Paris, FRANCE